arpitan.ch & francoprovencal.ch

Sens tués des arpitans (patouésans) tot u tôrn du Mont-Blanc !

Accueil > Docs > Chançons, chançoniers et radios en arpitan > Le Fije ’d Vindroulere (Les Felyes de Vîndrolère) - Chianocco, (...)

Le Fije ’d Vindroulere (Les Felyes de Vîndrolère) - Chianocco, Pièmont

Una chançon du Pièmont, èditâye sur lo disco compact "Li Sounalhé" - "La vì est lundji", de l’associacion Musica Viva

dimanche 21 avril 2013, par Dzakye

Le Fije ’d Vindroulere (Chianocco)

 

Da tsai, da dlai dou rì le Coumbe, le Combe (bis)
Coumbété, Coumbété, Coumbété la Baritlera
Coumbété, Coumbété, la Baritlera e Pavaioun tròp amoun !

Tsa pa che Lin dla Roze au Couloumbarou
Tsa pa che Djulien ’d Pina a Vindroulere
sont alà a tajé i sale dzàuno a la Caludere
për lié i sòcou a Sébiou dla Tsaliére ?

Amoun plou cré di cou le flou sount dza flourioess
alé trouvé ’l fioess at fait drissé l’ouriess
Aoun plou cré dij cou alàme a proemenè
meiname slou biaoutoun
ma mè i creioù ’d coerpé

Da tsai, da dlai...

E le fije ’d Vindroulere ou sount pa vairo bèle
i’oen pa roen ’d coulour,
o dzouventù que porte i sòcou alé a fè l’amour.

 

Les felyes de Vindrolère (Chianocco)

Vèrcion en ORB

De cél, de lé du ri(o) (riâl, risa), les Combes, les Combes (bis)
Combette (600 m d’alt.), Combette, Combette, la Baritlèra
Combette, Combette, Baritlèra et Pavalion (1000 m. d’alt.), trop amont !

Sâs(-te) pas que Line de la Rose u Colombaro
Sâs(-te) pas que Julien de Pina a Vindrolère
sont alâs (éta) a taliér les sâles (sôges, vorges) jônos a la Calusèra
per (por) liér (liar) les sôques a Eusèbio de la Salière ?

Amont p(er)’ lo crét des Cus (1) les fllors sont ja fllories (fllorites)
Alâr (alér) trovér (trovar) les felyes, o fét dressiér les orelyes (2)
Amont p(er)’ lo crét des Cus (su) alâ mè a promenér (promènar)
(M’ant) mènâ mè su lo balanton (balançon, balanciére, brenlo)
ma mè (j’) é crèyu (cru) de crapér (crapar, crapir, crevar).

De cé, de lé, ...

Et les felyes de Vindrolère o (els) sont pas gouéro bèles,
l’ant pas ren de colors (3)
oh jouventu (jouenèssa) que porte les sôques aléd a fére l’amor.

 

Étalien

Di qua, di lè del torrente le Combe (bis)
Combette, Combette, Combette, la Baritlera,
Combette, Combette, Baritlera e Pavaglione, troppo su !

Non sai che Lino della Rosa al Colombardo
Non sai che Giuliano di Pina a Vindrolere
sono andati a tagliare i salici gialli alla Calusera
per legare gli zoccoli ad Ausebio della Cialiera.

Su per la cresta dei Cou i fiori sono già fioriti
andare a trovare le ragazze ti fa drizzare le orecchie.
Su per la cresta dei Cou sono andato a passeggiare
mi hanno portato sull’altalena
che credevo di morire.

E le ragazze de Vindrolere non sono molto belle
non hanno molto colorito.
Oh gioventù che portate gli zoccoli,
andate a far l’amore !

Francês

De ci, de là du torrent, les Combes (bis)
Coumbété, Coumbété, Coumbété la Baritlera
Coumbété, Coumbété, la Baritlera etPavaioun, trop haut (pour nous) !

Ne sais-tu pas que Lino de la Rose à Coloumbarou
Ne sais-tu pas que Julien de Pina à Vindrolrre
sont allés couper des saules jaunes à la Calusrre
pour lier les socques d’Eusebio de la Tsaliére ?

En haut vers la crête des Cou les fleurs sont déjà fleuries
aller trouver les jeunes filles te fait dresser les oreilles.
En haut vers la crête des Cou je suis allé me promener
elles m’ont mené à la banlançoire
mais moi j’ai crû y rester (crever).

Et les filles de Vindrolere ne sont pas très belles
elles n’ont pas tant de couleurs
Oh jeunes gens qui portez des socques,
allez faire l’amour !

Portfolio