arpitan.ch & francoprovencal.ch

Sens tués des arpitans (patouésans) tot u tôrn du Mont-Blanc !

Accueil > Docs > Tèxtes en ORB arpitanna > Un prôd prôd biô jorn !

Un prôd prôd biô jorn !

Un très belle journée

mercredi 23 mai 2012, par Dzakye

 
Un prôd prôd biô jorn ! (arpitan)

Finalament, finalament, solely l’est ce-la !
Cen mè fét sorire et mè recoquèle (1).
Et ora ceta fountana apés lo miô pas, 
La mavua vâla (2) l’at poyâ - su u sonjon por (3) chantar

Les ôs et lo côrps se bagnont dedens ceta chalôr
M’arêto por regardar les èfèmères s’amassar.
Les flors borront en hôt et fôra de lyors liéts,
Oncor més, por bagnér les lyors têtes dèmodâes (4)

Et pués, u temps que l’ègue rabolie (5) dedens la golie,
un chant que (6) rèjouye lo miô côr (7),
Trôvo lo pêsson aprés regardar a fèrt (8) en hôt coment por dére
Pardi ! L’est bél un prôd prôd (9) biô jorn !

1 mè rèjouye
2 humor
3 sur lo pouent de, dens lo cas de
4 têtes de la vyelya moda, de la moda passâe, sègnoles de têtes
5 gargolie
6 de quent
7 amo adrét, talament
8 fixament
9 adrét prôd, nète, bougrament, vèritablament

Pour une belle journée, c’est une belle journée ! (français)

Filnalement, finalement, le soleil est là !
Cela me donne le sourire aux lèvres et me ragaillardit (1).
Maintenant mon pas est devenu sautillant
Mon humeur a pris l’ascenseur - quelle envie de chanter !

Les os et le corps s’imprègnent de (2) cette chaleur
Je m’arrête pour regarder les éphémères se rassembler.
Les fleurs déferlent, se levant de leurs lits,
Une fois encore, pour baigner leurs têtes démodées.

Et puis, pendant que j’entend l’eau de la mare gargouiller,
Un son que j’aime tellement,
J’aperçois le poisson qui regarde fixement vers le haut et dit
Alors là oui ! Pour une belle journée, c’est une belle journée !

1 requinque
2 absorbent


Lovely Day, by macolgan
(see reference at the bottom of this page)

At last at last the sun is here ! 
It makes me smile and brings me cheer. 
And now my step, has gained its spring 
My spirits raised - an urge to sing 

Bones and body absorb the warm 
I stop, to watch the mayflies swarm. 
The flowers surge, up from their beds 
Once more to bathe their dowdy heads. 

And, as water gurgles from the pond, 
The sound of which I am most fond. 
I find the fish stare up to say, 
Oh yes ! it is, a Lovely Day.

Le poèmo de bâsa en anglais, avouéc la vouèx de l’otôr MacOlgan, l’est LÉ